Formation CRM en simulateur : Se mettre en situation et donner du sens aux procédures

Formation CRM en simulateur : Se mettre en situation et donner du sens aux procédures

21 septembre 2019 Divers 0

Le Systèmes de Gestion de la Sécurité (SGS) se décline à tous les niveaux d’une compagnie aérienne, dans le but d’identifier et gérer les risques à partir de l’ensemble des informations disponibles. Pour cela, les données liées à la sécurité doivent être collectées partout où elles pourraient être utiles et les mesures qui en découlent appliquées au bon niveau de l’organisation. C’est particulièrement vrai pour le service en charge de la formation des personnels navigants. Beaucoup de mesures d’atténuation des risques décidées dans le cadre du SGS peuvent se décliner au niveau de la formation. Il faut également garder en tête que les retours des instructeurs (par l’intermédiaire des feuilles de notation des compétences non-techniques par exemple) sont une source indispensable d’informations que nous exploitons en plus des analyses d’événements.

Grâce à toutes les données qu’il collecte et analyse pour gérer au mieux les risques liés à l’exploitation le Système de Gestion de Sécurité participe à l’identification les besoins de formation. Son but n’est pas de créer en détail chacun des scénarios d’entrainement et de contrôle mais d’établir les principes que devront respecter ces derniers, tout en fournissant également certaines idées plus précises qui pourront être directement reprises par le Responsables Désigné de la Formation des Equipages pour établir les programmes.

Il est ensuite à la charge de ce responsable, de créer les programmes détaillés de formation au sol, en simulateur respectant ces directives en fonction des possibilités offertes par les moyens de formation.

Depuis 2014, l’ensemble des cours Crew Resource Management(CRM) doit prendre en compte règlementairement ces objectifs. C’est ainsi que les scénarii choisis chaque année pour le vol simulé cabine sont définis. L’objectif de cette formation de Maintien de Compétence C.R.M est de maintenir la conscience des risques liés à l’activité de chaque navigant de la compagnie.

 

Le simulateur outil indispensable à la formation des professionnels  de l’aéronautique :

La simulation se définit comme un moyen permettant de reproduire des situations ou des environnements dynamiques, pour enseigner des procédures d’urgence et permettre de répéter des processus, des situations normales ou des prises de décision par un professionnel  ou une équipe de professionnels.

Il existe deux types de simulations : la simulation dite « procédurale » destinée à enseigner des gestes techniques ou à s’entraîner à des procédures, comme l’extinction d’un feu, l’ouverture d’une porte…,et la simulation dite « pleine échelle » dans laquelle des professionnels vont jouer un scénario en faisant « comme si » ils étaient en situation réelle.

Dans cette dernière, les objectifs pédagogiques sont ciblés principalement sur la construction de compétences dites « non techniques », c’est-à-dire des compétences cognitives, organisationnelles et de travail en équipe.

Les situations d’urgence restent relativement rares en aéronautique. Paradoxalement, c’est justement ce caractère peu fréquent qui pose problème, car les Personnels Navigants y sont peu souvent confrontés et donc peu préparés. Pourtant, c’est lorsqu’un tel problème survient qu’il faut agir vite et mettre en œuvre des processus de raisonnement et d’actions adaptés permettant de gérer cette situation tout en limitant au maximum les risques pour les passagers et les autres personnels. Il s’agit donc d’une situation où la moindre hésitation, erreur ou retard à la décision peut avoir des conséquences graves, voire fatales pour l’ensemble des passagers d’un avion.

La gestion opérationnelle d’une situation d’urgence concerne l’ensemble des tâches attendues pour la traiter : elle est un système complexe d’actions et d’interactions qui impliquent la coopération de l’ensemble des acteurs, notamment PNC et PNT. Le rôle de l’équipage et plus particulièrement du Commandant de bord et du Chef de Cabine est d’analyser la situation afin d’envisager des hypothèses quant à la nature du problème, sa cause et son évolution possible. Il doit prendre des décisions, définir les actions à mettre en œuvre, qu’il gère lui-même pour partie et confie à ses collaborateurs. Dans la gestion conjointe d’une telle situation, chaque PN doit coopérer efficacement. Ainsi, la qualité de cette collaboration dépendra de la capacité de l’équipage à mobiliser leurs connaissances et leurs savoir-faire, à gérer leur stress, à se comprendre et à coordonner leurs actions.

 

Un maintien de compétence en Simulateur de Cabine comprend généralement trois temps distincts:

  • Le briefing au cours duquel le formateur CRM présente les objectifs pédagogiques, le principe de l’apprentissage expérientiel par simulation, les règles de fonctionnement au sein du groupe, les principes éthiques (confidentialité, non jugement, respect de chacun) et les attentes vis-à-vis des participants (participation active des PN observateurs en cabine).
  • La deuxième étape est l’immersion en situation simulée proprement dite (ou encore « vol en simulateur de cabine ») ; celle-ci est jouée par les PN sur la base d’un scénario prédéfini. La simulation dure environ une heure.
  • Le débriefing est l’étape essentielle dans le processus d’apprentissage par la simulation. En effet, la particularité de cette modalité pédagogique est qu’elle se base sur l’apprentissage expérientiel et la réflexivité sur ses pratiques quotidiennes dans l’avion. Le simulateur est utilisé comme substitut du réel pour que les PN soient immergés dans la situation afin de s’entraîner comme s’ils étaient en situation réelle, mais sans qu’il y ait de risques. A l’issue de l’exercice simulé, les PN vont pouvoir exprimer leurs réactions à chaud sur l’expérience, revenir sur ce qui s’est joué dans la situation, analyser leurs pratiques et réfléchir aux processus de pensée et aux intentions qui ont guidé leurs actions. Cette étape est guidée par le formateur CRM afin de structurer les échanges, gérer l’expression des émotions, garantir la sécurité psychologique des participants et veiller à l’atteinte des objectifs.  Cette étape dure quarante-cinq minutes à une heure.

Un grand nombre de compagnies aériennes se sontengagées dans ce type de formation pour leurs Personnels Navigants Commerciaux et Techniques. Chaque année, les Formateur CRM ne manquent pas d’imagination pour leurs permettre d’enrichir leurs compétences techniques et non techniques et donner encore plus de sens aux procédures en les mettant en œuvre dans un contexte au plus proche de la réalité.

La particularité de ces formations est qu’elles ont lieu, pour certaines d’entre elles, en groupes pluri-professionnels, réunissant des PNC et des PNT. Il s’agit là de modalités relativement rares en formation. Ces dernières sont pertinentes et adaptées dès lors que l’on propose de réfléchir et d’apprendre sur la dimension collaborative du travail.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *